H - I

Hépatite B: infection sexuellement transmissible qui provoque une inflammation du foie. Elle peut se manifester par des nausées, des vomissements, de la fièvre, de la fatigue et parfois une jaunisse. La vaccination est recommandée chez les jeunes entre 12 et 18 ans.

Homosexualité : C'est quand un homme ou une femme est attiré(e) émotionnellement, physiquement ou sexuellement par une personne du même sexe. Pendant l'adolescence, il est possible d'avoir des attirances physiques ou sexuelles pour quelqu'un du même sexe. C'est une étape fréquente dans le développement de la sexualité. L'homosexualité se confirme si cette attirance se poursuit durablement.

Hormones: substances chimiques secrétées par des glandes. Elles transmettent par la circulation sanguine des instructions à d'autres parties de l'organisme. Chez la femme, les ovaires secrètent 2 hormones, les oestrogènes et la progestérone. Chez l'homme, les testicules produisent la testostérone.

Herpes génital: infection sexuellement transmissible qui se caractérise par des vésicules dans la région génitale et qui provoquent des brûlures.

HPV: Papillomavirus humains c'est une famille nombreuse qui compte plus de 100 types de virus différents. Certains provoquent des verrues génitales et d'autre sont à l'origine du cancer du col de l'utérus mais peuvent aussi être à l'origine de cancers de la sphère ORL, de la vulve, du vagin, de l'anus et de la verge. Les infections à HPV sont transmises par voie sexuelle, plus de 70% des hommes et des femmes ont une ou plusieurs infections dans leur vie. 80-90% de ces infections régressent spontanément, et moins de 10-20% des femmes infectées développent une infection persistante.

HPV la vaccination est recommandée par le CSMI (Conseil Supérieur des Maladies Infectieuses) pour les filles et les garçons de 9 à 13 ans inclus, par 2 doses de vaccins espacés de 6 mois et de manière ciblée, chez les jeunes hommes et jeunes femmes immunodéprimés et des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, par 3 doses de vaccin.

IVG : interruption volontaire de la grossesse. Toute femme peut demander que sa grossesse soit interrompue dans la limite des 12 premières semaines de la grossesse (voire 14 semaines après le premier jour des dernières règles).

IVG médicamenteuse est une méthode non invasive d'interruption de la grossesse, provoquée par la prise de deux médicaments différents. Elle se pratique jusqu'à 7 semaines de grossesse, soit 9 semaines (49 jours) d'aménorrhée (nombre de jours à partir du premier jour des dernières règles).

Le premier médicament Mifégyne (Mifepriston) est une hormone artificielle qui interrompt la grossesse, bloque le développement de l'embryon et favorise l'ouverture du col utérin. La pilule abortive Mifégyne est prise sous la surveillance du médecin lors d'une consultation médicale. Après la prise du médicament la femme rentre chez elle. L'évacuation de l'embryon se manifeste par des saignements ressemblant à des saignements menstruels plus ou moins forts, pouvant durer en général entre 7 et 12 jours. Chez certaines femmes les saignements peuvent commencer le jour même de la prise de Mifégyne.

Le deuxième médicament Cytotec (Misoprostol) expulse l'embryon par voies naturelles. 36 à 48 heures après la prise de la Mifégyne, un 2ème médicament, le Cytotec sera pris selon les consignes du médecin. Ce médicament provoque des contractions de l'utérus et l'expulsion de l'embryon par voies naturelles. L'expulsion se produit en général 2 à 4 heures après la prise du médicament, mais elle peut survenir plus tard, le soir ou le lendemain. Elle peut être accompagnée de douleurs et de saignements plus ou moins importantes. En cas de non- expulsion de l'embryon, la prise du médicament sera répétée. Dans de rares cas une évacuation chirurgicale peut s'avérer nécessaires (curetage utérin).

IVG chirurgicale par aspiration, ou besoin par curetage réalisé de préférence en milieu hospitalier sous anesthésie. Cette méthode nécessite une hospitalisation de courte durée avec un passage au bloc opératoire. Elle peut être pratiquée jusqu'à la fin de la 12ème semaine de grossesse, soit 14 semaines après le début des dernières règles.

Identité sexuelle : Sentiment d'être un homme ou une femme ou autre. Synonyme : Identité sexuée. Dans un environnement socioculturel, on attend le plus souvent d'un individu qu'il se reconnaisse comme ayant une identité masculine ou féminine. Deux genres sont ainsi définis : le genre masculin et le genre féminin. L'identité sexuelle dépend plus d'un processus d'identification complexe lié à la trajectoire personnelle que d'une réalité uniquement biologique, bien que les travaux sur la différenciation sexuelle précoce du cerveau demandent à être approfondis. Elle est en effet dépendante de nombreux facteurs, tels que le sexe chromosimique, l'environnement affectif, culturel et social.